DON ALONZO LADRON DE GUEVARA

PRECISIONS DE JACQUES LOSFELD ET DE LA MEDIATHEQUE D’ AVELIN

ACCUEIL

RETOUR

Retour

 

 

 

 

Généalogies seclinoises

 

Cher monsieur,

 

J’ai beaucoup apprécié votre texte sur saint Ladron et me permets de vous faire part de ma surprise car je ne connaissais pas cette version, dont par ailleurs il me serait agréable d’en connaître l’origine ou les références.

 

Ainsi et sans nullement vous contrarier, je souhaiterais, si vous le voulez bien apporter quelques informations que nous avons trouvées avec mon équipe de recherches historiques de la médiathèque d’Avelin.

 

Quentin Alegambe était seigneur d’Antroeuille et seigneur des Anneaux en Avelin, par son mariage avec Marie de Pontrewart. Fils de Quentin Algambe, avocat et conseiller de Charles Quint, il était lui-même bailli de l’Abbaye de Marchiennes. Il fit restaurer son château d’Antroeuille pour en doter sa fille  Charlotte lorsqu’elle épousa Alonso Ladron de Guévara en 1615.

 

Alonso Ladron de Guévara, né à Andujar, devint coronel d’un régiment d’infanterie espagnole. Il fut gouverneur de Dunkerque, puis gouverneur d’Ostende, et membre du Conseil de guerre du roi d’Espagne. Il mourut d’un coup de biscaïne  au thorax devant Cassel  le 08 avril 1639 et fut enterré dans la toute petite l’église saint Nicolas d’Antroeuilles qu’il avait fait construire.

 

Avec Charlotte, il avait eu un fils :  Juan Alonso, capitaine au tercio de Gaspar de Bonifacio, qui mourut devant Armentières huit ans plus tard le 28 mai 1647 d’un coup de mousquet et aussi un fils naturel Alonso, avec Jeanne Thomain, qui était alfère réformé au même régiment. Celui-ci gravement blessé à la tête à la même bataille décéda le 2 juin 1647.

 

Le corps retrouvé par les révolutionnaires portait bien une plaie à la poitrine et non à la tête, il fut bien enterré de nombreuses fois dont la dernière, en catimini,  dans l’ancienne église Saint Quentin d’Avelin, mais pas à l’emplacement de la chapelle actuelle dédiée à la Vierge, car la construction de 1856 se fit dans un autre axe et sur une surface trois fois plus grande. On peut estimer qu’il serait à proximité de la crypte des Rotours.

 

Mais que ceci ne nous empêche pas de pouvoir en discuter à l’occasion si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre à la Médiathèque Municipale d’Avelin dont je suis le responsable. Mon téléphone est le 03.20.62.01.09.

 

Veuillez agréer , cher Monsieur, mes respectueux sentiments.

Jacques LOSFELD