BONNIERS, HAVOTS ET PATARDS…

Jean Delattre

ACCUEIL

RETOUR

SUITE

 

 

 

 

Hectare, litre, euro sont des unités de mesures inconnues sous l’Ancien Régime par contre le bonnier, le havot et le patard sont d’un usage quotidien…Un petit coup de lexique ???

 

Monnaie :

 

La LIVRE est l’unité de compte (l’euro actuel en quelque sorte) mais il ne se décline pas en centimes ou cents mais en PATARD, SOL et DENIER. On trouve parfois le terme de

FLORIN pour celui de LIVRE du fait de la proximité néerlandaise.

Il faut 20 PATARDS pour faire une livre, le terme PATARD est synonyme de SOL.

Il faut 12 DENIERS pour faire un PATARD (ou un SOL).

Une LIVRE vaut donc 240 DENIERS.

Simple, non ?

 

Surfaces :

 

Le BONNIER vaut 1 hectare 41 ares 77 centiares. Dans un BONNIER on trouve 16 CENTS.

Le CENT vaut 8 ares 86 centiares. Dans un CENT on trouve 100 VERGES ou 25 GRANDES VERGES.

Une VERGE vaut 9 centiares, la GRANDE VERGE vaut 36 centiares.

Le QUARTIER vaut 4 CENTS de terres

Le QUARTRON valait un quart de CENT.

 

Volumes :

 

Ces mesures de volume sont essentiellement employées pour les céréales.

Le MUID vaut 840 litres. Dans un MUID on trouve 12 RASIERES.

Une RASIERE vaut 70 litres. Dans une RASIERE on trouve 4 HAVOTS.

Un HAVOT vaut 17 litres. Dans un HAVOT on trouve 4 QUARELS.

Un QUAREL (ou QUAREGNON ou CARREAU) vaut 4 litres.

Pour faciliter le tout, la contenance varie en fonction du contenu :

-         un quarel de blé contient 4,382 litres

-         un quarel d’avoine contient 4,2 litres

L’OUVELEE vaut un demi-Havot.

 

Divers :

 

Le MANOIR n’est pas un château mais une exploitation agricole. Sous la domination romaine, la VILLA n’était pas une résidence secondaire mais aussi une exploitation agricole. Ainsi WATTIESSART est cité au IX° siècle dans le capitulaire DE VILIS en tant que dépendance  de la  VILLA d’Annapes.

 

HAUT