A PROPOS DES DELATTRE ET DES DURIEZ AU XVII° A SECLIN

D’après T. Leuridan

ACCUEIL

RETOUR

SUITE

 

 

 

 

 

Par devant, Philippe-François Van Oye, bailli général de l’abbaye de Phalempin, Philippe Van Oye, procureur des personnes ci-après nommées, opère le déshéritement et adhéritement au profit de Martin Porion, maître, Elisabeth de le Rue, prieure et Anne-Thérèse Haige, religieuse de l’Hôpital de Seclin, des 2/24 et ¼ d’un 24° du moulin de Wattiessart vendus par Georges Duriez, fils de feu Antoine, bailli de Provin, et Agnès Duriez, sa sœur, veuve de Jean Robois, vivant bailli de Provin, pour la somme de 312 livres et à charge d’un dixième environ des 3 rasières de blé de reconnaissance dues chaque année au Roi ; du 1/3 en un dixième, vendu pour 108 livres et à la même charge, par Toussaint Carbonnet, tavernier à l’enseigne de Saint Piat à Seclin, veuf de Jeanne Duriez, Albert Carbonnet, fils de Toussaint, François de Lannoy et Péronne Carbonnet, sa femme ; du 1/3 en un dixième, aux mêmes prix et charge, vendu par Catherine Huby, veuve d’Hubert Duriez, greffier à Seclin, Jean Delattre et Catherine Duriez, sa femme, fille dudit Hubert, Philippe Lemesre et Sainte Duriez, sa femme, fille du même ; et des 2/3 et 1/48 vendus au prix de 2200 livres et à la même charge, par Cécile d’Hennequin, veuve d’Etienne Hernequeau, Laurent Hernequeau, son fils et Nicolas Thibaut, son beau-fils à cause de Barbe Hernequeau, sa femme.

Le 3 juillet 1669